Home
Présidentielle 2011 PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 
Écrit par Jules Dumas Nguebou   

A propos des propositions citoyennes

Les ouvertures et opportunités du vent de la démocratie qui souffle au Cameroun depuis les années 1990 ont permis l’émergence progressive de la conscience citoyenne des populations ; conscience qui s’est transformée en des actes concrets sur le terrain à travers les mouvements associatifs, les organisations syndicales, des groupes d’initiatives communautaires, des communautés religieuses, des structures faîtières, etc.

Cette nouvelle dynamique a pris le nom générique de société civile, constituée d’acteurs multiples, chacun s’investissant dans des chantiers thématiques divers pour le changement social et la promotion/création d’espaces d’expression démocratique ; et devenant par ce fait même une force sociale incontournable dans les processus d’élaboration, de mise en œuvre et de suivi des politiques publiques.

Dès lors, et par la force des choses, des cadres de concertation pluri-acteurs se sont progressivement constitués pour promouvoir le dialogue social et le partenariat pour le développement. Ils sont devenus des lieux de proposition et d’imagination collective pour la croissance et l’amélioration des conditions de vie de la nation.  Dans ces espaces de concertation, la société civile a l’opportunité de faire des propositions aux gouvernants et à la classe politique en général.

Les périodes d’élections qu’elles soient locales ou nationales, sont des moments de débats au cours desquels s’affrontent divers acteurs de la vie sociopolitique autour des projets de société à proposer aux citoyens pour bénéficier de leur suffrage. La société civile comme structure de représentation citoyenne est entrée dans ces débats de projet de société. Depuis 2004, elle a contribué à animer le débat citoyen en faisant des offres de projets pour engager les politiques dans leur conquête du pouvoir.

Loin de nous en France, nous avons eu la proposition du pacte écologique par Nicholas Hulot en 2007 qui avait engagé et mobilisé les candidats aux élections présidentielles en France autour de la nécessité d’orienter les politiques vers une perspective écologique. Au Cameroun depuis quelques années, il y a l’offre Orange pour l’alternance qui propose une démarche citoyenne devant permettre grâce à une masse critique électorale de provoquer l’alternance par la voie des urnes et l’engagement d’une période de transition politique de trois ans qui devra déboucher sur la mise en place de la troisième république fondée sur des institutions nouvelles plus démocratiques, à l’horizon 2015.

 

L’offre 3 C

A l’approche des prochaines élections présidentielles d’octobre 2011, et au moment où les discours sur les initiatives de développement économique sont de plus en plus ouverts et diversifiés dans les différentes formations politiques ; la Plateforme DESC Cameroun, ASSOAL, l’Alliance Camerounaise de la Finance Locale et du Budget Participatif, le Réseau National des Habitants du Cameroun (RNHC), le Collectif pour la Gouvernance Urbaine et l’Accès aux Services Sociaux de Base, le Réseau Démocratiser Radicalement la Démocratie, l’Observatoire Citoyen des Promesses Electorales, regroupés au sein de la Coalition Citoyenne pour le Changement (3C) ont présenté les propositions de la société civile pour le changement et la démocratie au Cameroun. 

A la différence de l’offre Orange qui vise un changement systématique au sommet de l’Etat du Cameroun, l’offre de la dynamique 3C vise essentiellement l’engagement d’un ensemble de réformes de fond du local au national dans la perspective de réussir la transition démocratique en cours et bâtir une vision nouvelle pour l’émergence du Cameroun doté d’institutions nouvelles.

Ces propositions ont été collectées dans le cadre des comités locaux, urbains et nationaux de concertation du Réseau National des Habitants du Cameroun, des comités d’animation du Réseau DRD, des Universités itinérantes citoyennes, des forums et des missions de capitalisation qui ont précédé en particulier la campagne électorale 2007 et les débats préparatoires aux prochaines consultations électorales au Cameroun. Des animateurs de la Coalition issus des réseaux urbains et nationaux du RNHC et des militants locaux de réseaux associés se sont ainsi mobilisés depuis 14 ans et ont débattu les présentes propositions à diverses occasions de mobilisation. Elles sont donc la capitalisation des expériences alternatives des mouvements populaires engagés dans le développement local avec pour objectifs :

-           D’aider à la construction d’une citoyenneté camerounaise juste, égale et équitable;

-           De fournir un outil de débat et de suivi des mandats électoraux aux groupes locaux à savoir citoyens, militants associatifs et politiques, élus ;

-           De donner aux élus un outil d’intérêt général pour prendre en compte les propositions alternatives concrètes et donner aux citoyens les moyens de juger de la qualité des actions qui découlent des promesses qui leur ont été faites. Ces propositions peuvent servir d'outil de négociation pour les acteurs locaux ;

-           De mutualiser toutes les réflexions issues des rencontres et lancer ensemble une Coalition citoyenne de propositions pour le changement en 2011 et 2012, fondée sur la parole des habitants du Cameroun.

 

Lutte pour le changement social

Les propositions faites dans le cadre de la dynamique 3C sont l’expression des rêves collectifs. Les propositions sont tout d’abord un exercice intellectuel et ensuite une action de participation citoyenne ciblant le changement, dans un contexte où les acteurs ne croient plus à la démocratie que pour autant qu’elle leur permettrait de s’éterniser au pouvoir.

Nous énonçons dans ce document un ensemble de propositions qui s’inspirent de nos expériences ainsi que de celles de nos organisations citoyennes engagées dans la lutte pour le changement social dans notre société.

Ces propositions ont été conçues comme supports de débat. Vous pouvez faire appel aux réseaux qui en sont auteurs pour animer une rencontre ou discuter avec votre parti. Nous tenterons de répondre à vos demandes, pour expliquer notre démarche et débattre avec vous afin d'avancer ensemble. Vous êtes ainsi invité à signer le Pacte citoyen, pour moins de pauvreté et plus de démocratie locale.

Mise à jour le Mardi, 22 Octobre 2013 15:03
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

 

Votre avis compte

A votre avis, les Mutuelles de santé sont: