Home Grand dossier Post-sciptum
Post-sciptum PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 2
MauvaisTrès bien 
Écrit par Christophe MVONDO   

Formaliser les activités génératrices de revenus

Initiative porteuse de changement au plan social et économique. Pourquoi ne pas porter un intérêt aux activités qui couvrent 90% de l’activité économique. De grands flux d’argent circulent dans le secteur informel. Non que les opérateurs de ce secteur investissement dans de grosses affaires, mais par leur nombre, ils pèsent sur la balance. La mise en œuvre du projet PAVDAC-CE par ASSOAL a donc cristallisé les espoirs, chez ceux qui pensent qu’en renforçant les porteurs des activités génératrices de revenus, on peut contribuer à améliorer leur revenus et partant leurs conditions de vie. Il n’est donc pas surprenant que le projet ait prévu un soutien à l’amélioration de l’accès à la justice administrative et commerciale. Les axes d’intervention ont concerné la promotion des actions concrètes non seulement au bénéfice des cibles que sont les femmes entreprenantes du secteur informel, mais également d’engager des actions en direction des professionnels, administrations, associations et citoyens engagés dans les actions de défense des droits de l’homme et en particulier du droit administratif et commercial au niveau régional. Les éléments opérationnels, souligne le rapport de capitalisation, concernent la sensibilisation, le renforcement des capacités techniques et opérationnelles. Les femmes et jeunes entreprenants ont donc bénéficié des outils et mécanismes d’accompagnement ainsi développés dans le cadre de ce projet pour non seulement améliorer leur statut juridique, mais également leurs revenus et rapports avec les administrations tout en leur permettant de jouir d’une protection contre les attaques et menaces dont ils sont victimes dans l’exercice de leurs activités génératrices de revenus.

Si le projet Pavdac n’avait pas vocation à financer les porteurs de projets, l’accompagnement technique qui a apporté aux porteurs des activités génératrices de revenus a crédibilisé les organisations qui sont désormais capables de monter un dossier de demande de financement auprès des établissements de micro-finance.

Objectif initial fixé : 10 000 citoyens dont 5000 femmes entreprenantes informelles dans la région du Centre et de l’Est à renforcer ;  400 acteurs dont 300 commerçantes, 100 OSC de femmes et jeunes entreprenants à capaciter en droit administratif et commercial ; 100 activités génératrices de revenus (AGR) de femmes du secteur informel à  formaliser.

Tous les chiffres n’ont pas été réalisés à l’épreuve du terrain. Mais ceux qui ont reçu des formations et ceux qui ont été sensibilisés auront à coup sûr un effet d’entrainement sur les autres, pour amorcer véritablement la formalisation du secteur informel et surtout permettre aux porteurs de microprojets de savoir à quelle porter frapper pour demander un service administratif ou revendiquer ses droits.

Achille Ndaimai

« Améliorer le climat des affaires »

 Extrait de la conférence de presse de lancement du projet PAVDAC.

 Est-ce que le projet pourra-t-il bénéficier aux résidents étrangers ?

Le Programme d’appui au secteur de la justice a pour objectif d’améliorer le climat des affaires au Cameroun. Par conséquent, seront bénéficiaires des actions du projet toutes les couches sociales vulnérables en particulier les femmes et jeunes gestionnaire d’une AGR et sollicitant un accompagnement juridique. En résumé, il n’y aura pas de discrimination. 

  Peut-on prendre en compte l’appui aux activités professionnelles des femmes tel que les ateliers de peinture ?

La mise en œuvre des activités de ce projet restera fidèle à son cadre logique. Cependant, des actions parallèles relatives aux activités de formation professionnelle peuvent être animées par les associations partenaires à ce projet. Ceux des bénéficiaires qui souhaitent ce type d’accompagnement seront orientés vers les structures d’accompagnement adaptées.

 Est-ce que le projet apportera des appuis financiers directs aux activités des femmes et des jeunes ?

Le projet en lui-même n’octroiera pas  directement des appuis financiers aux bénéficiaires (les femmes et jeunes), mais travaillera à renforcer le niveau de crédibilité et d’éligibilité aux fonds disponibles auprès des établissements de micro finance et autres opérateurs via les accords de collaboration avec les communes.

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

 

Votre avis compte

A votre avis, les Mutuelles de santé sont: