Home Actualité Les acquis du Pasc dans le Centre
Les acquis du Pasc dans le Centre PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 
Écrit par Rodrigue TAKANG   

 Renforcement des capacités

 

L’organisation relais du Pasc dans la région du Centre  a mis en œuvre un package d’actions techniques à fort potentiel de changement dans les localités concernées.

 

 

 

Yaoundé, Mbalmayo, Akonolinga, NangaEboko, Bafia, Ntui, et Ebebda, tels sont les localités qui ont bénéficié des appuis Pasc dans la région du Centre. La toile de fond des activités menées par l’organisation relais du Centre, Assoal ont porté essentiellement sur le renforcement des capacités.  Les ateliers de formation ont permis de créer une dynamique de déploiement des OSC autour des thématiques qui étaient abordées. Les actions mises en œuvre concernent  prioritairement le contrôle citoyen, la redevabilité sociale et la participation.

Deux principales actions constituent l’essentiel des éléments pouvant être considérés comme acquis de la mise en œuvre du plan de renforcement des capacités à savoir : la stimulation d’actions techniques précises à fort potentiel de changement dans les localités concernées, et la capitalisation aposteriori des actions menées par les organisations dans une optique de meilleure formulation de leurs thématiques.

Ces acquis techniques consécutifs aux ateliers de formation  dotent les organisations dont sont issus les participants, de nouvelles compétences qui renforcent leur capital technique.

Dans le département du Mbam et Kim, l’organisation Orhad a mis en œuvre une activité de suivi des réalisations d’ouvrages d’approvisionnement en eau potable au bénéfice de communautés rurales. L’intérêt est d’assurer une veille citoyenne autour de ce programme afin qu’il bénéficie de façon optimale aux citoyens. Cela passe par une bonne réalisation de ces ouvrages. L’action a vu la reconnaissance de l’administration locale qui a doté l’organisation d’une moto pour faciliter les déplacements de ses responsables.

Le département de la Haute Sanaga, a enregistré une avancée significative dans la participation des Osc : elles ont été sollicitées par les autorités afin de prendre part aux comités locaux de suivi du BIP. Les mêmes démarches ont été enregistrées à Bafia, Ntui, Nanga-Eboko et Ebebda. Ces sollicitations sont les fruits de la participation de ces OSC à l’atelier de formation sur la participation, le contrôle citoyen et la redevabilité sociale.

A Ntui, un groupe de GIC mène depuis plusieurs mois, des actions de sensibilisation qui se sont avérées être en fait des actions de plaidoyer auprès des autorités locales en vue de l’entretien du bac sur la Sanaga. C’est par ce point de franchissement que passe l’essentiel des vivres approvisionnant la capitale camerounaise. On comprend dès lors la portée d’une telle action.

A Mbalmayo dans le Nyong et So’o, des associations se sont mises ensemble pour mener des actions de sensibilisation d’envergure en de vue contribuer à la diminution des accidents de la circulation. La nature de ces actions se situe dans une optique de sensibilisation communautaire et de communication sociale.

Akonolinga, chef-lieu du département du Nyong et Mfoumou a enregistré des actions de préservation de l’environnement visibles à travers les efforts des associations à reboiser.  Cette action entre de plain-pied, à un niveau local, dans une optique d’intervention dans le domaine de la gouvernance environnementale au vu des efforts de concertation engagés entre acteurs aux profils divers autour de telles initiatives.

A ce jours, de nombreuses actions sont en cours et montrent, une prise de conscience à plusieurs niveaux : les autorités qui comprennent la nécessité d’impliquer les acteurs non-étatiques, les populations à la base de plus en plus conscientes de leur rôle, les organisations de la société civile.

 

Mise à jour le Vendredi, 31 Juillet 2015 11:27
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

 

Votre avis compte

A votre avis, les Mutuelles de santé sont: