Home Actualité Les secteurs sociaux cristallisent les interventions des OSC
Les secteurs sociaux cristallisent les interventions des OSC PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 
Écrit par Ludovic ATEBA   

L’eau potable, l’assainissement, le logement, les voies d’accès à l’intérieur des quartiers sont, entre autres, les domaines d’intervention des OSC.

 

L’amélioration des conditions de vie des populations est le leitmotiv des interventions des organisations de la société civile. De nombreux projets et programmes gouvernementaux se déroulent en laissant dans l’oubli, les couches sociales défavorisées. Les OSC se posent comme les porte-voix de ces masses populaires qui peinent chaque jour à trouver de quoi se nourrir, de soigner, éduquer leurs enfants et même un toit décent où habiter.

Dans les zones où vivent ces citoyens marginalisées il manque souvent tous les services sociaux de base : eau potable, réseau de distribution de l’énergie électrique, voies d’accès, logement décent.

Pour la plupart des organisations de la société civile, la toile de fond des actions consiste à porter la parole des citoyens marginalisés dans la mise en œuvre des politiques publiques dans plusieurs secteurs de la vie sociale.

L’accès à l’eau est un des grands chantiers des OSC. Dans les quartiers pauvres (bidonvilles), les habitants n’ont pas accès au réseau public de distribution d’eau potable. Ils se ravitaillent dans les puits creusés dans les concessions ou dans des sources sauvages dans les marécages. Souvent, les populations organisées en groupe aménagent ces points d’eau. La potabilité de cette eau claire, incolore et sans saveur n’est pas prouvée. Et les maladies liées à l’eau sont monnaie courante dans ces zones. Les OSC d’accompagnement plaident donc auprès des municipalités, des pouvoirs publics et des bailleurs de fonds internationaux pour obtenir la construction de forage et autres adductions d’eau potable.   

Dans ce milieu insalubre, il n’existe aucun système d’évacuation de déchets. Des dépôts sauvages d’ordures créent un environnement propice au développement des moustiques, des souris et des cafards qui entrent dans les habitations pour polluer la vie.

Les bas fonds marécageux sont l’habitat privilégié des couches sociales défavorisées. Les habitations sont souvent construites en matériaux provisoires. D’autres sont en terre battue. Construites en dehors de toutes les normes modernes de construction, les maisons s’affaissent, sont inondée en saison de pluies. Cet environnement où règne un chao parfait est un sujet d’importance de plaidoyer pour les Ong et associations qui militent pour un logement décent pour tous.

Pour ce qui est de voies d’accès dans ce quartiers, il est évident aucun engin lourd n’y arrivera à court terme. Ainsi, le plaidoyer des OSC est orienté à la fois, en direction des populations  elles-mêmes et vers les partenaires divers. Les OSC encouragent les populations à s’organiser en groupe pour l’assainissement de leur environnement de vie, creuser des rigoles, collecter les ordures et les convoyer vers les bacs à ordures, construire des latrines améliorées, etc.

Il est question dans cette option que les populations soient acteurs de leur propre développement économique et social face à la démission ou à l’incapacité des pouvoirs publics à développer des politiques publiques inclusives pour ces catégories sociales.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

 

Votre avis compte

A votre avis, les Mutuelles de santé sont: