Home Actualité Grippe A/H1n1 : 12 220 morts dans le monde
Grippe A/H1n1 : 12 220 morts dans le monde PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Le Cameroun s’est mis en alerte à l’annonce de quatre cas tandis qu’en France, l’on commande 94 millions de vaccins.

 Depuis l’annonce officielle le 13 août 2009 de l’apparition de la grippe porcine au Cameroun par le MINSANTE, André Mama Fouda, la vigilance a été maintenue.

Quelques temps après, le ministre procédait à une cérémonie de remise de matériels de lutte contre la maladie, tout en révélant que 4 cas de confirmations par le Centre pasteur du Cameroun, dont le laboratoire de virologie est reconnu par l’Organisation mondiale de la santé (Oms) comme centre national de la grippe.De l’avis de ce laboratoire agréé, le premier cas a été confirmé le 06 août 2009, le deuxième cas le 07 et les deux derniers cas le 10 du même mois.

Depuis lors, le Cameroun s’était ainsi mis en alerte à travers des campagnes dont celle d'affichage : « En raison du contexte dans lequel les portes d'entrée du pays ont un rôle primordial à jouer, il semble important d'associer le secteur des transports dans la surveillance, la détection et la prise en charge rapide des cas », avait déclaré André Mama Fouda procédant à une remise de matériels de lutte contre la grippe porcine au ministère des Transports. Comme objectif de la campagne : attirer l'attention des populations sur le fait que la propagation du virus de la grippe à A/H1n1 se poursuit et vulgariser les informations sur cette maladie favorisée par les contacts interhumains et que l’Oms a placé à 06 sur le niveau de la chaîne d'alerte.

 Le porc non incriminé

Pour éviter aux éleveurs de porcs les désagréments qu’avaient vécus les éleveurs de poulets, au moment ou sévissait la grippe aviaire, un communiqué rendu public par le ministre de l’Elevage, des Pêches et des Industries animales indique que « Selon l’Organisation mondiale de la santé animale (Oie), le porc n’est incriminé ni dans la circulation du virus A/H1n1 mis en cause, ni dans la transmission de la maladie. Il n’y a donc pas lieu d’avoir peur d’être en contact avec les porcs ou d’en consommer la viande ». Lorsqu’on sait qu’au Cameroun, le porc est consommé par plus de 70 % de la population, et constitue une source de revenus pour ceux qui en font l’élevage. Et que sur le plan économique, la filière porcine implique une forte utilisation de la main d'œuvre rurale et urbaine constituée d’éleveurs, marchands, tenanciers du marché de la provende, charcutiers et gargotiers, entre autres. Il y avait risque de s’inquiéter.

Du côté de la France, les élus dénoncent la surenchère. Et pour cause, le ministre français de la Santé, Roselyne Bachelot vient de remettre en vente 50 des 94 millions de vaccins acquis pour prévenir l’épidémie de grippe porcine. « Il n’y a point eu de surenchère. Il s’agissait de mesures préventives visant à étouffer dans l’œuf une épidémie jugée de portée planétaire », se défend Mme Bachelot.

M. N. N.

Le porc n’est pas du tout incriminé.

Mise à jour le Samedi, 06 Février 2010 08:28
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

 

Votre avis compte

A votre avis, les Mutuelles de santé sont: