Home On a aimé Entreprenariat
Entreprenariat PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 
Écrit par A. Arnaud KABEYA   

«  Les produits d’origine asiatique ne me font pas peur  »

Marié et père d’une fillette, Ghislain Toukam, chauffeur et fabricant des chaussures se distingue par un talent hors pairs. Son épouse vient de bénéficier d’un crédit de la COOP MUSSED, établissement de microfinance situé à Mimboman-Château à Yaoundé pour accroître l’activité de son mari. Réactions.

 

Que vouliez-vous faire lorsque vous étiez enfant ?

Dès mon plus jeune âge, j’envisageai d’apprendre la mécanique automobile, mais hélas ce rêve ne s’est pas réalisé. Les frais d’apprentissage étaient très élevés pour moi. Vu la modicité des mes ressources financières, je me suis plutôt orienté vers la fabrication de chaussures.

 

Vous fabriquez des chaussures qui sont appréciées par plus d’une personne. Comment êtes-vous arrivés là ?

Quand je vivais à Bafoussam dans l’Ouest du Cameroun, je côtoyais un ami qui fabriquait les babouches et vendait des chaussures qu’il achetait ailleurs. C’est ce dernier qui m’a  appris que ces chaussures étaient fabriquées sur place. Le désir d’apprendre ce métier s’est forgé en moi. C’est ainsi que j’ai décidé de m’y lancer. La formation a duré 4 ans. Je la faisais graduellement, c'est-à-dire, la coupe de gabarit, le montage de talon, le collage de la doublure, etc. C’est après 4 ans que j’ai pu monter une première paire de chaussures de qualité.

 

Le marché camerounais est de nos jours envahi par les marques asiatiques, ne vous sentez-vous pas frustré ?

La fabrication asiatique en général ou encore la chinoise en particulier ne me fait pas peur. Je fabrique des chaussures de bonne qualité qui peuvent durer 2 à 5 ans, par contre nous savons tous  quelle est la durée des marques chinoises. Il y a une chose que je dis toujours aux clients attirés par ce qui vient de l’étranger, c’est d’essayer ce qui est produit localement. Je pense qu’ils ne seront pas déçus.

 

Quelles difficultés rencontrées vous dans votre activité au quotidien ?

Généralement, mes soucis sont d’ordre technique. Je n’ai pas de machine appropriée pour élargir les chaussures. Il me manque certains outils comme celui qui sert à fixer les talons. Une grande machine industrielle à coudre plus rapidement me donnerait plus de rentabilité. L’acquisition d’un local sécurisé et de plus de ressources financières apporterait également un plus considérable à mon entreprise.

 

Quels sont vos projets d’avenir ?

A court terme, je compte accroître mon activité avec le crédit que mon épouse vient d’obtenir de la COOP MUSSED et j’en profite déjà pour remercier les responsables de cette structure de microfinance pour leur confiance. A long terme, je compte ouvrir des points de vente à travers la ville. Tout ceci en modernisant mon activité par l’acquisition de nouveaux matériels d’appoint.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

 

Votre avis compte

A votre avis, les Mutuelles de santé sont: