Home Enviro urbain Quand la corruption entrave le développement
Quand la corruption entrave le développement PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 
Écrit par A. Arnaud KABEYA   

Un geste pas comme les autres, souvent à la base de multiples dommages qui par moment restent irréparables.

 

Il est de coutume de nos jours d’entendre cette phrase de la part de prestataires de services : « Parles comme un homme » ou encore « Parles bien ». Une simple formule mais qui fait engendrer des actes aux conséquences parfois désastreuses. Appelée dans le jargon du train quotidien, « le tchoko », cette anti-valeur s’est érigée en norme dans nos différents milieux de vie. Hommes politiques, élites de la société, journalistes, étudiants et même les tout-petits subissent quasi-impuissamment les méfaits de cette pratique et en deviennent même consciemment partisans. Combien de fois n’entendons-nous pas dire que la corruption est aussi vieux que le monde, à l’image de la prostitution ? Cela pour justifier des pratiques qui, en temps normal, devraient être immoraux.

 

Multiples facettes

L’immoralité qui devait être combattue est louée dans nos milieux de vie quotidienne et même les enfants ne sont pas épargnés. « La situation est grave car même mes enfants me frappent souvent quand je les envoie et tenez-vous bien, quand je dois les envoyer je dois leur donner quelque chose.», déclare une mère de famille. Il apparaît clairement que notre société est en plein avilissement car on ne se gêne plus d’obliger indirectement une personne à donner des pots-de-vin pour obtenir d’une personne en charge d’une fonction ou d’un mandat des services qui s’y rattachent. « Je suis allé suivre un dossier dans une structure de la place. Le monsieur qui devait traiter mon dossier ne faisait que me donner une série de rendez-vous. Je ne comprenais pas. Fatigué de cette situation, je lui ai posé la question de savoir pourquoi ça traînait, il m’a demandé d’agir comme un homme. Ce n’est pas mon dossier qu’il va manger », confie un témoin.

Cette pratique aux multiples facettes est ancrée dans nos mœurs et est devenue normale sans que les partisans ne se gênent. « Je ne peux plus adhérer dans les GIC car nous avons collecté de fonds pour lutter contre l’insécurité. Mais jusqu’aujourd’hui, nous ne savons pas ce qu’est devenu cet argent et ces gens sont là sans être inquiétés. », révèle un habitant d’un quartier de Yaoundé. Quelle n’était pas notre étonnement d’entendre un autre déclarer : « Le Cameroun c’est le Cameroun, ils ont des gens devant ! ». Cette attitude défaitiste gagne du terrain car les populations sont sujettes au clientélisme et au trafic d’influence, à telle enseigne que le principe de justice et d’équité est bafoué. Ce n’est un secret pour personne que la corruption est une des entraves fondamentales au développement car étant une opération frauduleuse, elle altère les principes de base de la bonne gouvernance qui sont la transparence et l’imputabilité.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

 

Votre avis compte

A votre avis, les Mutuelles de santé sont: