Home Actualité Aide à la communication: 270 millions de F Cfa dans la cagnotte en 2013
Aide à la communication: 270 millions de F Cfa dans la cagnotte en 2013 PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Le montant pour cette année connait une augmentation significative par rapport à l'année dernière. Mais, l'épineuse question de la répartition demeure posée…

       

Une cagnotte nettement consistante cette année. Selon une source autorisée au Ministère de la Communication, le montant de l'aide publique à la communication privée se chiffre à 270 millions de F Cfa. Une victoire en somme pour M. Issa Tchiroma Bakary qui faisait valoir, dans un communiqué en date du 19 juin 2012, « (...) la bonne disposition du gouvernement de la République à augmenter substantiellement l'enveloppe budgétaire annuelle consacrée à l'aide publique à la communication privée, afin de l'arrimer à la robustesse du paysage médiatique national Les professionnels sont loin de sauter de joie, échaudés qu'ils sont, par la reculade de l'année écoulée. Cédant à un enthousiasme précipité, le Ministre de la Communication s'était fendu d'un scoop élevant cette manne à 250 millions de F Cfa. Finalement, les 160 médias bénéficiaires se partagèrent à peine... 135 millions de F Cfa. Circonspects, ils rangent les 270 millions dans une projection et remettent au goût du jour les comparaisons. Le volontarisme du gouvernement sénégalais qui, dès sa première année de fonctions, a fait passer l'aide de 300 à 700 millions de F Cfa, est relevé. En 2012, l'Etat ivoirien a distribué 1,3 milliard de F Cfa aux médias Le montant de cette année est une avancée significative s'il est confirmé. Ces derniers temps, l'aide publique à la communication privée a oscillé entre 135 et 150 millions de F Cfa. Au grand mécontentement des entrepreneurs médiatiques locaux Viendra ensuite l'épineux problème de la répartition de l'enveloppe. Au regard de la polémique suscitée par la mention de la BBC sur la liste arrêtée en 2012, laquelle a conduit à un mea culpa de M. Issa Tchiroma Bakary à l'endroit de la chaîne publique britannique, les membres de la Commission réfléchiront par deux fois avant de s'engager sur ce terrain. Mais, la controverse sur les critères d'attribution, jusque là inconnus, demeure entière. Les réactions tout aussi épidermiques. Le Directeur de publication de L'Actu résumait les termes du débat en juin 2012. « (...) un hebdomadaire épisodique, spécialisé dans la chicane et dont le seul collaborateur visible est son Directeur, a ainsi perçu plus de 1 400 000 de F tandis qu'un quotidien régulier comme L'Actu, avec siège identifiable et des collaborateurs permanents connus a reçu un peu plus de 900.000 F», révèle Emmanuel Gustave Samnick dans un article à charge contre cette aide étatique. Conscient du malaise, le Mincom prétend avoir transmis un projet de décret à l'immeuble étoile pour améliorer les conditions d'attribution de l'aide. Selon le Mincom, la mouture est « marquée par plus d'audace dans les conditions d'éligibilité, la qualité des éventuels postulants et la rigueur des contrôles à posteriori, de sorte qu'elle aille vers ceux qui la méritent véritablement». Aux dernières nouvelles, le document n'a pas encore été soumis au Conseil national de la communication (C N C) pour avis. Mais, un observateur rassure: l'examen des dossiers se faisant en milieu d'année, il y a encore une marge de temps afin que le texte soit signé. De sorte que les membres de la Commission ad hoc planchent sur des critères renouvelés, et les récipiendaires sachent à quoi s'attendre pour obtenir le sésame de l’Etat.

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

 

Votre avis compte

A votre avis, les Mutuelles de santé sont: