Home Actualité Au rendez-vous de l’engagement et de la fidélité des hommes de rangs
Au rendez-vous de l’engagement et de la fidélité des hommes de rangs PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 
Écrit par Mimboe   

C’est sous un soleil radieux que la 41e fête nationale du Cameroun, plus connue sous l’appellation de fête de l’unité, s’est célébrée place du 20 mai à Yaoundé. La grande parade militaire ainsi que le défilé civil organisés à cette occasion sont de tout temps, placés sous la présidence du président Paul Biya.

A ses côtés cette année, se trouvaient Chantal Biya son épouse, le président de l’Assemblée nationale Cavaye Yéguié Djibril et le premier ministre Philémon Yang.  On a également noté la présence du président du bureau d’âge du Sénat, Victor Mukete ainsi que quelques invités d’honneur du chef de l’État parmi lesquels, le Canadien Jean-Louis Roy et le Togolais Edem Kodjo. En cette année 2013, la célébration était placée sous le thème «Armée et nation, ensemble pour relever les défis sécuritaires pour un Cameroun émergent».

La cérémonie proprement dite était répartie en deux grandes parties. Elle aura duré environ trois heures de temps. Dans un premier temps, c’était la parade militaire consacrée aux troupes à pied. Ensuite, le tarmac était laissé au défilé motorisé. Les différentes armes des forces de défense étaient ainsi permises de passer devant la tribune d’honneur : Armées de terre et marine,  l'Armée de l’air et même les sapeurs-pompiers, avaient ainsi l'opportunité d'impressionner le public par leur tenue générale et, surtout par le matériel exposé. C’est dans ce sens que les troupes ont démontré leur capacité à pouvoir concilier leurs missions de défense avec les impératifs de développement. 90 minutes, c’est donc en quelque sorte le temps qu’aura mis au boulevard du 20 mai, cette partie du défilé révolue aux militaires.

Après les honneurs rendus au Chef de l'Etat, Chef suprême des armées, à son arrivée un peu après 10h, la musique de la Gendarmerie nationale a exécuté un carrousel. Il s’agit d’un exercice d’une durée de cinq minutes montrant l’esprit d'engagement, de paix, d'unité nationale, de stabilité et de développement. Le temps nécessaire pour la musique de la Garde présidentielle de se positionner pour l'ouverture du défilé à pied des troupes. C’est le Général de Brigade Mahamat Ahmed Kotoko, Commandant des troupes, debout dans son «command car», qui a ouvert la marche. Puis, a suivi la Garde présidentielle, dont le passage a été salué par de fortes clameurs des nombreuses personnalités présentes dans les tribunes ainsi que par de nombreux badauds, venus rehausser de leur présence, la réussite des évènements marquant la célébration de la fête de l'Unité nationale au boulevard du 20 mai.

 

Cette attraction a été portée à son comble avec le passage des troupes à pied conduites par des femmes. La Gendarmerie nationale, sous la conduite du Lieutenant-Colonel Brigitte Biwolé, ou encore l'administration pénitentiaire conduite par l'Administrateur général des prisons le médecin ABeng Elingui, ont  été chaleureusement acclamées. Cette joie a été la même lors du passage des troupes de la Douane conduites par le Commandant Eric Gervais Ndo. Des passages qui ont laissé entrevoir leur marque durant cette fête nationale de l’unité et, qui ont démontré leur attachement aux idéaux de paix et d'unité nationale.

 

Quand est venu ensuite le passage des éléments motorisés, les forces de défense camerounaises ont fait valoir, non seulement leur capacité à défendre l'intégrité du territoire national, mais aussi les moyens qui sont les leurs à participer à l'amélioration du bien-être des populations. C'est le cas du Génie militaire, dont les nouveaux équipements ont été appréciés, du Bir avec ses engins de génie civil ou encore de la Garde présidentielle, qui a défilé pour la première fois avec ce type d'engins. Les forces de défense camerounaises à travers ce défilé, ont étalé au grand jour leurs capacités qui épousaient le thème de cette 41ème édition de la fête nationale. «Armée et nation, ensemble pour relever les défis sécuritaires pour un Cameroun émergent». La longue poignée de main du Président Paul Biya au Commandant des troupes, à la fin de cette fête annuelle du Cameroun, n’a-t-elle  pas traduit la satisfaction du président de la République, Chef d'Etat et chef suprême des forces armées.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

 

Votre avis compte

A votre avis, les Mutuelles de santé sont: