Home Actualité "LA GESTION DURABLE DES FORETS D’AFRIQUE CENTRALE. HIER, AUJOURD’HUI ET DEMAIN"
"LA GESTION DURABLE DES FORETS D’AFRIQUE CENTRALE. HIER, AUJOURD’HUI ET DEMAIN" PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 
Écrit par Administrator   

Telle est la problématique de la conférence internationale organisée par le CIFOR et qui s’est tenue du 22 au 23 Mai 2013 à Yaoundé sous le haut patronage du Ministre des Forêts et de la Faune S.E. Philips NGWESSE.

            Soutenue par le Gouvernement Camerounais, qui n’a pas ménagé ses efforts pour assurer le succès de cet événement, cette conférence, organisée par le CIFOR a pu réunir la crème nationale et internationale de ceux qui existent et exercent dans le développement durable. Celle-ci avait pour objectif d’harmoniser les politiques de développement pour une exploitation durable des forêts dans les économies d’Afrique Centrale. Selon le Coordonateur Régional du CIFOR, le Dr. Richard EBA’A ATYI , cette conférence a été rendue possible par la prise de conscience de tous les acteurs sur la nécessité de mettre sur pied un cadre de concertation permettant l’harmonisation de l’exploitation de nos richesses forestières sans hypothéquer le bien être des générations à venir.

            L’importance de cette réflexion se pose désormais avec acuité compte tenu de la forte pression que subit le massif forestier du Congo désormais. Celle-ci se matérialise par les amorces des politiques de développement qui ambitionnent tout au moins à terme l’émergence des pays de cette zone forestière. Ces politiques se caractérisent par la poussée de l’agro-industrie, des entreprises extractives dans le secteur minier, le secteur énergétique avec la construction des barrages hydroélectriques pour ne citer que ceux-là. Ces investissements à grande échelle impactent aussi bien sur les forêts que sur les populations locales, autochtones ou tout simplement riveraines.

            Il a donc été question de revisiter plusieurs aspects et de prévoir des prophylaxies adéquates, mais mieux d’anticiper sur les actions fortement dommageables pour les futures générations. Les volets législatifs et institutionnels ; celui des politiques économiques ainsi que du développement local et participatif ont été largement visités.

            Comment amorcer l’émergence tant souhaitée actuellement par les pays du massif forestier du Congo en rendant pérennes les ressources actuellement existantes pour les générations futures. Telle a été la question dont a tenté de répondre cette conférence. Les participants ont tout de même, au-delà de plusieurs autres approches, proposés un management économique cohérent et participatif de nos forêts qui englobe tous les acteurs. Pris et vu sous cet angle, on ne peut que s’étonner du peu de place donné au développement des Forêts Model qui seuls remplissent les critères dans leur entièreté. Il ne reste qu’à souhaiter que les autorités administratives, les intègrent dans le développement de grands projets./.-

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

 

Votre avis compte

A votre avis, les Mutuelles de santé sont: