Home Economie Initiative EITI Le Cameroun réfléchit sur les industries minières
Initiative EITI Le Cameroun réfléchit sur les industries minières PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

La question de la gestion des ressources du sol et du sous-sol Camerounais est à l’ordre du jour depuis la promulgation de la loi sur le Code Minier au Cameroun en 2001.

 

En cette fin du mois de mai 2013, Le Cameroun consacre une bonne semaine de réflexion sur les mines à travers le thème : « les industries Minières au cœur du Développement Durable du Cameroun ».

Le Palais des Congrès de Yaoundé, abrite depuis le 29 mai 2013, une Conférence Internationale sur les Mines  au Cameroun(CIMEC) et ce jusqu’au 31 mai 2013. Ouvert par le Ministre Emmanuel BONDE en charge du Ministère des Mines, de l’Industrie et du Développement Technologique(MINEMIDT), les travaux portent sur la politique minière du Cameroun, le paysage géologique du Cameroun, le financement des activités minières au Cameroun, le développement d’une infrastructure et les avantages pour l’industrie minière Camerounaise, le développement durable et des communautés dans le secteur des mines au Cameroun, le renforcement des capacités diverses de l’industrie d’extraction du Cameroun, les projets miniers en cours et une table rondes sur le bilan et les perspectives du secteur des mines.

 

De l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives(EITI).

En termes d’extraction minière, il faut savoir que la Communauté Internationale met un point d’honneur sur la transparence dans l’exploitation et une probité morale certaine des acteurs de la profession. Pour ne pas être en reste, le Cameroun, soucieux de son image institutionnelle et de son label minier, fait sa Déclaration d’Intention à adhérer aux principes de l’EITI le 17 mars 2005. Le 16 juin 2005, le Gouvernement Camerounais signe le décret N°2005/2176/PM portant création d’un Comité de l’EITI. Et toujours dans le même ordre d’idée, en novembre 2007, le Conseil d’Administration de l’EITI décide d’octroyer au Cameroun le statut de « Pays Candidat ». En voyant les efforts du Cameroun vis-à-vis de l’EITI, le Conseil d’Administration de l’EITI décide, cette fois, le 27 octobre 2010, d’octroyer au Cameroun le statut de « Pays Candidat Proche de la Conformité ».

 

La Conformité Selon Le Processus De Kimberly

En tenant les assises de Yaoundé sur la Conférence Internationale des Mines au Cameroun(CIMEC), le Cameroun a voulu faire d’une pierre deux coups, à savoir, dérouler à la face du monde son statut de Pays Candidat Proche de la Conformité ; mais, également, mériter dans la dialectique du « Doing Busness », la qualité de membre du Processus de Kimberly. En fait, le Processus de Kimberly est pour l’extraction diamantifère ce que ISO 9001 est pour les prestations de services en entreprise. Le Processus de Kimberly, pour la petite histoire, naît en 2000. Son but est de certifier que les diamants mis sur le marché mondial ne sont pas pris sur les lieux de batailles et de guerres sanglantes au détriment des populations riveraines. En 2003, l’ONU met donc en place un Club de pays qui, aujourd’hui, certifient à travers un document infalsifiable appelé le Certificat de Kimberly. Et l’on peut dire que le Cameroun extrait ses diamants selon cet esprit du Processus de Kimberly. Etant entendu que le Cameroun fait partie de ce Club Onusien.

Les assises de Yaoundé, nourrissent donc, à juste titre, beaucoup d’espoir quand au développement du Cameroun dans sa marche vers l’émergence. Si on peut regretter,  un instant, que les travaux du Palais des Congrès ne tiennent pas compte, manifestement du DSCE (Document de Stratégie pour la Croissance et l’Emploi) dans son volet minier, les Régions du Cameroun ont désormais une nouvelle source de revenus pour la prise en charge des populations riveraines dans leurs préoccupations quotidiennes. L’on n’a pu s’en rendre compte au regard des communications spécifiques de madame le Professeur YONGUE de l’Université de Yaoundé 1 et de MM. WOUAFFO, ELONG, et des experts de Caterpillar et Tractafric

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

 

Votre avis compte

A votre avis, les Mutuelles de santé sont: