Home Economie Production de la banane: L'Union Européenne débloque 27 milliards
Production de la banane: L'Union Européenne débloque 27 milliards PDF Imprimer Envoyer
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Le Gouvernement camerounais a signé mardi à Yaoundé avec l’Union Européenne (UE) une convention de financement, pour améliorer la situation de la banane camerounaise sur le marché européen.

Le Gouvernement camerounais a signé mardi à Yaoundé avec l’Union Européenne (UE) une convention de financement, pour améliorer la situation de la banane camerounaise sur le marché européen. Cette enveloppe de 41, 046 millions d’euros, soit environ 27,29 milliards de F, est destinée au financement du projet intitulé «Mesures d’accompagnement aux pays ACP fournisseurs de bananes» (MAB). Il s’agit d’un programme de neuf ans qui pèse 190 millions d’euros, devant appuyer 10 pays ACP dont trois en Afrique (Cameroun, Côte d’Ivoire et Ghana). Et pour Raul Mateus Paula, chef de la délégation de l’UE au Cameroun, ce pays est le plus important bénéficiaire de ce programme.

De manière concrète, cet argent va servir à l’augmentation de la productivité, à l’amélioration des conditions de travail et de vie des producteurs. Et de l’avis de Franklin Ngoni Njie, Président de l’Association Bananière du Cameroun (regroupement des producteurs), l’accroissement des rendements dans les plantations passera également par la lutte contre les maladies qui touchent la banane, comme le Sigatoka, ce champignon qui décime les productions. Tout ceci dans l’optique de mieux concurrencer la banane latino-américaine, dite de la zone dollar, plus présente sur le marché européen et à de meilleurs prix. En effet, selon Raul Mateus Paula, la concurrence sera plus rude entre les deux zones de production dans le futur. «A partir de 2020, la marge de préférence dont bénéficient les bananes ACP, qui s’élève actuellement à 132 euros par tonne, sera réduite à 114 euros/t. C’est pourquoi Franklin Ngoni Njie a salué cet appui, après avoir signé une convention pour sécuriser ces fonds avec le Gouvernement. «La production de la banane camerounaise, moins de 250 000 tonnes par an, est encore insuffisante. Nous sommes conscients que nous devons améliorer la situation et pour atteindre notre objectif de compétitivité, nous devons travailler en synergie avec toutes les forces en présence», a souligné M. Ngoni Njie.

Pour Yaouba Abdoulaye, Ministre délégué auprès du Ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (MINEPAT), qui présidait la cérémonie en présence du Ministre du Commerce et de celui de l’Agriculture et du Développement Rural, l’Etat veillera à la répartition équilibrée des fonds à tous les potentiels bénéficiaires. Mais il a aussi invité les acteurs de la filière à mettre de côté leurs dissensions pour faire de ce secteur, qui emploie environ 15 000 personnes, «un modèle d’organisation et de création de valeur ajoutée».

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

 

Votre avis compte

A votre avis, les Mutuelles de santé sont: